On entend ce terme un peu partout sur la blogosphère GREEN mais le Greenwashing, c’est quoi ce terme barbare ? Qu’est ce que cela signifie ? Est-ce vraiment dans l’esprit Green ? Que pensent les consommateurs de ces méthodes ? Dans ce nouvel article, nous allons décortiquer ensemble cette pratique et ces conséquences.

Greenwashquoi ?! Le Greenwashing, c’est quoi ?

Commençons…par le commencement. Que signifie le Greenwashing ? Traduit de l’anglais, cela signifie éco-blanchiment. Il s’agit d’une pratique marketing, utilisée par une entreprise, afin de donner l’illusion à ses clients qu’elle est éco-responsable, qu’elle donne dans l’écologie grosso-modo, qu’elle prend soin de la planète et qu’elle prend en considération l’urgence climatique et nous donne des solution à cela.

Allons droit au but, cette pratique a clairement pour but de tromper le consommateur et peut-être assimilé à de la publicité mensongère.

Greenwashing: Dans la pratique ça donne quoi ?

Le Greenwashing dans les produits

Pas mal d’exemples dans tout ce que l’on croise comme produits chaque jour : vous vous rendez au supermarché pour faire vos courses.
Il se trouve que vous avez besoin d’un gel douche et d’un shampoing :

« Tiens si je prenais un gel douche plus respectueux de ma peau mais également de la planète?
Ahhhh intéréssant ! Ce gel douche au packaging (emballage) vert semble vanter une huile essentielle et en plus affiche 92% d’origine naturelle. Cerise sur le gâteau il est vegan et il s’appelle J’adooore la planète : BIIINNGO ! »

greenwashing
vegan mais greenwashing

Et bim vous venez de tomber dans le panneau du greenwashing : tout était réuni visuellement et textuellement pour vous convaincre ! Et sans le savoir vous venez d’acheter un produit bourré de silicones plastiques qui vont venir étouffer les pores de votre peau et se répandre « à la cool » dans votre eau de douche et donc…dans l’océan. Dans votre for intérieur, vous êtes satisfait car vous vous dites que vous avez aujourd’hui contribuer à faire du bien à la planète… et on ne peut vous blâmer d’y avoir mis cette intention.

❌❌Arrêtons-nous quelques instants pour analyser et décrypter la composition de ce produit (en l’occurence un shampoing) :

composition greenwashing

Une composition INCI (International Nomenclature of Cosmetics Ingredients) est, d’après la loi européenne, obligatoire sur tous les sites Européens dont la France. Les ingrédients se trouvant en début de liste compose, en majeur partie le produit, ce sont ceux qui ont la plus forte concentration.

Ici, par exemple, on va retrouver en grande quantité du SODIUM LAURETH SULFATE qui est un tensioactif anionique utilisé en cosmétique pour ses propriétés détergentes. Il subit une transformation chimique très polluante, c’est la raison pour laquelle il est interdit en Bio. De plus, il est très irritant pour la peau (car il décape c’est un détergent) et peut provoquer des dermatites de la peau.

Ensuite on continue avec le PPG-9 qui est un dérivé d’oxyde de propylène obtenu par des procédés très polluants et sont très irritants si trop souvent utilisés.

Le Guar Hydroxypropyltrimonium Chloride fait parti de la famille des ammonium quaternaire ( d’où leurs petits noms les QUATS). Cet élément va avoir le même effet que les silicones puisqu’il fait parti des agents filmogènes qui crée un film continue sur la peau et les cheveux.

Le DISODIUM EDTA et ses sels sont très irritants. Son impact sur la nature est désastreux : il n’est pas biodégradable et est extrêmement nocif pour l’environnement. Les stations d’épuration ne le retiennent pas et le laissent fuir dans nos rivières. Les filtres à charbon de notre eau potable ne sont pas plus efficaces pour l’arrêter (on ré-ingère donc des complexes EDTA/Fer : des métaux lourds).

SUPER pour un produit j’adoooore ma planète (vous l’aurez compris j’ai changé le nom de la marque)…

Donc en plus d’être clairement mauvais pour votre peau, il n’aime clairement pas la planète sur laquelle nous vivons et SURTOUT vous fait croire que vous aidez celle-ci à aller mieux en achetant ce produit 😱😱

Le Greenwashing dans la communication des entreprises

Naturel greenwashing

Ceci est un exemple pour un produit mais le GREENWASHING va encore plus loin 😑😑

Prenons l’exemple du secteur automobile avec leurs voitures « propres » : moteurs électriques ou hybrides. Peu ou pas de consommation de pétrole. Peu ou pas d’émissions de gaz à effet de serre. YOupi ! Ils se gardent bien de préciser l’origine (rarement verte) de l’électricité qui recharge les batteries ainsi que le recyclage de ces mêmes batteries 😉

Expérience personnelle : Il n’y a pas si longtemps, j’ai travaillé pour une entreprise du secteur des assurances. Quelle ne fut pas ma surprise lorsqu’en réunion, ils ont annoncé vouloir mettre en avant une participation à la reforestation (en lien avec une association) et donc, au mieux-être planétaire !
J’étais super contente et emballée par ce projet. J’ai donc demandé des informations et là, quelle ne fut pas ma déception. Il faut savoir que cette entreprise propose des contrats d’assurance avec, au minimum, des contrats à 10 000 € et se propose de planter par contrat signé… UN arbre … et ils souhaitaient le mettre en avant sur toutes leurs communications (papiers, internet etc…) pour se dorer le blason ! Pour moi, on était clairement dans du greenwashing par surestimation.

Je vous conseille le dossier suivant de la Fabrique Écolo, à télécharger en PDF : http://sircome.fr/wp-content/uploads/2016/09/Fabrique-Ecolo-2016_Note_greenwashing.pdf

En conclusion : Comment éviter le Greenwashing ? Comment se repérer ? Comment communiquer ?

Apprenons à developper notre sens critique, à apprendre à lire les compositions, à ne pas être crédule, vérifions nos sources !

Pour ma part, j’ai appris à repérer les ingrédients néfastes des produits cosmétiques grâce au site : La vérité sur les cosmétiques .

Vous pouvez également télécharger l’application INCI beauty (app store et android), qui n’est pas parfaite en terme de décryptage de compositions mais c’est un premier pas et vous avez les explications sur les ingrédients.

Pour les entreprises vraiment « green » souhaitant communiquer sur leurs valeurs, leurs produits en accord avec ces valeurs et leurs actions environnementales : TRANSPARENCE et SINCÉRITÉ seront vos maîtres-mots !

Entrepreneurs ? Entreprises ? Je vous aide à vous alléger d’une de vos tâches quotidiennes : la communication ! Relaxez-vous, je prends en charge vos réseaux sociaux et votre blog : si on en discutait ensemble ?

Laissez-moi vos coordonnées, je vous recontacte au plus vite 😊

D’autres sources intéressantes à lire :

https://www.bioalaune.com/fr/actualite-bio/37096/derives-greenwashing

Liste des ingrédients à éviter chez Les Happycuriennes : https://leshappycuriennes.com/2018/03/14/ingredients-a-eviter-en-cosmetique/